La légende de Barban, l'homme aux cordages.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La légende de Barban, l'homme aux cordages.

Message par MrCravat le Lun 11 Juil - 23:12

Le journal de Barban


Mes souvenirs sont vagues. Qui suis-je? Que suis-je? Quelles sont les raisons de mon existence ? Je ne connais même pas mon propre âge.
Mon premier souvenir véritable remonte à un âge où ma voix aiguë commençait à muer. C'était une région chaude où le ciel est d'un bleu des plus brillants. Ce jour-là, la vie était plus que paisible. D'après mes souvenirs, il n'y avait que très peu de nuages et encore moins de pluie. D'ailleurs, m’efforcer de remémorer ces souvenirs me font croire que j'étais sur une île tropicale. Enfin bref, cette journée-là, quelque chose d'inhabituel se produisit. Il y avait un orage qui approchait, mais il me semble que celui-ci dégageait quelque chose d'anormal. Un nuage prêt à cracher sa pluie a normalement une couleur grisâtre plus ou moins foncé. Celui-là, il était noir. Il était noir et étrangement massif. Soudainement, j'entendis des cloches d'alarmes sonner de toute leur puissance. Les gens commencèrent à courir par-ci par-là avec de grandes quantités de victuailles. La confusion m'enveloppait et j'étais seul en plein milieu de la place publique. Soudainement, un homme doté d'une robe noire à capuche camouflant son visage m'attrapa. Je... je ne me souviens de plus rien.

Cinq ans se sont écoulés, enfin je crois. Ma voix était tout à fait similaire à celle d'un homme adulte. Je crois sembler franchement imposant, puisque tous posèrent les yeux sur moi. Une grande allée s'étendait devant moi. Les habitants marchaient sur cette grande route de pierre sans se soucier d'un quelconque danger. De chaque côté du chemin, des centaines de marchands vendaient le produit de leur travail. J'observais la scène sur le dos de mon cheval avec grand intérêt. Les jeunes femmes rougissaient et détournaient du regard en m'apercevant. Ça me gonflait franchement l’ego.

J'étais sensé porter une lettre dans une taverne peu connue dans la cité. Celle-ci semblait, lors de mon arrivé, aussi vide que des ruines abandonnées. En entrant à l'intérieur, le noir complet enveloppait la pièce. De mes yeux s'habituant à la noirceur, je vis que seul une chaise et un amas de cordes se présentaient en plein milieu de la salle principale. Sur mes gardes, je m'approchai de ces objets. En examinant les cordes, j'entendis un craquement sourd provenant du fond de la pièce, droit devant moi. Pris d'une curiosité que je regrette aujourd'hui amèrement, je me suis approché de la source sonore. Idée stupide, puisque je n'étais équipé d'aucune arme. Soudain, la porte s'était fermée brusquement. Ma curiosité se transforma en une vive inquiétude.

J'entendis un pas s'approcher devant moi.

Un autre à ma gauche,

À droite,

Derrière moi.

Puis, ce qui semblait être quatre personnes foncèrent sur moi à vive allure. Malgré ma condition physique, les malfaiteurs réussirent à me neutraliser. Sonné, ils me firent asseoir sur la chaise et m'attachèrent avec les cordes sur celle-ci. Comme par hasard ! J'étais franchement bête à l'époque. Plus loin, je vis une lumière s'allumer. La lueur de la torche éclaira le vieil homme qui tenait la source de luminosité. Celui-ci s'approcha en me dévoilant les quatre autres hommes. Tous portaient une longue tunique noire à capuche. Ceux-ci ne parlaient aucunement ma langue, et étant inéduqué, rien ne pouvait m'aider sur mon sort. Les cinq étranges personnes conversèrent pendant quelques instants, puis quatre d'entre eux partirent en direction de la porte d'entrée. Le dernier s'avança et me contourna. Durant son mouvement, je le vis sortir une dague imposante. Établissant une stratégie, j'attendis que mon ennemi se place derrière moi. D'un mouvement brusque, je reculai afin de le faire basculer au sol.

Malheureusement, mon action ne fit pas désarmer mon adversaire. Par contre, je parvins à me libérer de mes cordes. Celles-ci étaient simplement mal attachées. Il semble donc que je n'étais pas le seul à faire des erreurs dans cette histoire ! Un instant plus tard, l'homme fonça sur moi. J'esquivai le mouvement de justesse. Il chargea à nouveau. Je n'aurais pas dû esquiver du même côté que la première fois, puisque celui-ci s'attendait à cette erreur. Il planta son poignard sur mon flanc gauche. Pris d'une montée d'adrénaline, je fis lâcher prise l'arme de mon ennemi. Puis, je pris cette dague contre lui. Afin de ne pas trop dégoûter mes descendants, je ne décrirai pas les horreurs que je fis à ce pauvre homme qui n'aurait pas dû rester seul.

Aujourd'hui, je ne suis qu'une âme errante à la recherche d'un but. Il y a quelques heures, je me suis informé auprès d’un homme de ma localisation. Apparemment, je me retrouve sur les terres d'Avhelen, un royaume déchu. Je crois peut-être m'y installer.

--

Premier mois

Je ne remercierai jamais assez le roi Flocky et Dovahdrim Dara pour m'avoir amené à AzDreugi. Cette cité abrite tout ce que je recherche ! Une panoplie d'objectifs m’attend: un travail, la création d'une réputation et la construction de ma maison.

J'ai construit ma maison et, d'après eux, mes talents d'architecte sont très impressionnants. C'est douteux. Je crois plutôt que ce sont les bâtisseurs de la cité elle-même qui sont inexpérimentés ! Mais enfin, ça, il ne faut pas le dire...

Je me suis rappelé il y a peu ce qu'il s'est passé dans ma jeunesse, là où se trouvait le village sur une île tropicale. Cet homme en robe noire était un Homme-Chat nommé Mu'hû et se croyait être mon ange gardien. Il m'a enseigné l'art martial, l'escalade et la survie dans la nature. Ces entraînements ont duré une décennie. Ce Khajiit me disait un peu trop que j'étais un "élu". Un étrange félin.

Troisième mois

Je décide de quitter la cité naine pour vivre de mon plein gré à l'Ouest de cette ville. Sur une carte rudimentaire d'Avhelen, j'ai aperçu une île qui m'intéressait franchement. Elle était grande et selon l'aspect géographique que donnait cette carte, cette île est recouverte d'une forêt mixte entourée de prairies. L'endroit parfait pour créer ma demeure et d'autres structures dont j'ai besoin pour vivre paisiblement.

Mon entrepôt est construit. Je suis déçu, il n'est pas de mon goût. Je le rebâtirai plus tard. Le port en bois est terminé et j'ai presque fini le petit champ temporaire.

Mon ami Dovahdrim est venu me faire visite. Nous avions discuté longuement de tout et de rien en buvant quelques bières. Je ne me souviens pas d’absolument tout du fait de mon état d’ébriété, mais il m'a proposé de changer mes plans sur mon île. Les seuls souvenirs qui me viennent sont des sujets concernant la création d’une cité. L'idée est alléchante, mais je vais y réfléchir plus longuement.

Quatrième mois

C'est décidé, je construis une ville. Je commence à faire le bûcheron en abattant les arbres de la forêt et je modélise le terrain. Kalenz, un marchand de Dhahab, est venu me faire visite pour me demander d'héberger temporairement un certain Vokkun. En échange, ce dernier travaillera à mon service. Pourquoi pas ? Cette forêt ne se rasera pas toute seule !

Un nouveau souvenir m’est vint à mon esprit. Mu'hû, mon mentor de jeunesse, m'avait livré seul pour servir un autre homme, un Orc. Il habitait dans cette cité aux milles marchands dont je parlais plus haut. Il me faisait faire des missions par-ci par-là. Pour la plupart de celles-ci, le but de ses quêtes était de livrer des messages. Ce n’était pas toujours ainsi, mais ce sont les seuls souvenirs qui me viennent en mémoire.

La terre formation de mon île est désormais achevée. Le port que j’ai construit il y a quelques semaines fut démoli afin d’être remplacé par un autre port plus large, plus imposant. Ce sera le port Nord. De plus, le capitole de la République de l’Hydre est désormais construit. Je suis très fier de cette construction. L'aide de dame Louane, de mon cher ami elfe Dovahdrim et les ententes commerciales avec Nicosm n'ont fait qu'accentuer la vitesse de construction.

--


Le siège de Sithis


Barban était en train de se reposer. Pour une fois, il contemplait le fruit de son travail. CastelRoy n’était qu’à peine construite qu’il en était fier. Sa motivation était sans limites. Il mâchouillait un petit brin de blé lorsqu’un pigeon voyageur atterrit sur le perchoir à messages. L’homme aux cordages s’y rendit aussitôt, pris d’une étrange curiosité incontrôlable. La volaille, bien éduquée, s’inclina afin de lui exposer son cou. Coupant le fil qui retenait le document à l’oiseau, il prit la bête afin de lui donner un bon angle de décollage. Celui-ci roucoula quelques instants et s’envola vers l’est.

« Immédiatement, Barban ouvrit la lettre enroulée. Par excès de curiosité, il chercha tout de suite le nom de l’auteur de ce message. Il s’appelait Elios, le chef de la guilde de Firefly. Son feu de curiosité nourri par cette lettre de haute provenance, il commença à la lire.

Cher Barban, Hydre de la République de l’Hydre.

Je ne vous connais que très peu, mais j’ai eu vent de vos exploits à l’ouest et au sein même d’AzDreugi. Les représentants d’Avhelen se sont rencontrés et ont délibérés au sujet de la cité de Sithis, aux mains des bandits. Afin de renforcer nos rangs, nous avons envoyé des lettres à tous les États indépendants et/ou minoritaires. Vous en faites partie et nous vous invitons à recruter quelques hommes à votre service.

Vous avez l’opportunité d’augmenter votre réputation et votre estime au sein d’Avhelen. Ne la gâchez pas, nous comptons sur vous.

Rendez-vous à l’auberge du Taureau bleu, lors de la prochaine troisième pleine lune.
Elios, chef de la guilde de Firefly. »

Pendant sa lecture, Barban se rendit à un banc afin de s’asseoir. Lorsqu’il finit de lire, celui-ci s’adossa sur le dossier de sa chaise en bois. Plusieurs interrogations vinrent en sa tête. « Moi, invité ? Sithis, contrôlée par des bandits ? Ont-ils vraiment besoin de plus d’hommes dans leur rang ? » L’homme aux cordages souffla un coup. S’il était invité, c’est qu’on a dû déjà rependre la nouvelle sur les projets de CastelRoy. Sithis était en effet contrôlée par des bandits, malgré les croyances surnaturelles que Barban avait pour ces lieux. Puis, il frissonna à l’idée que ces bandits soient plus forts que la totalité des grandes factions d’Avhelen. Il fallait donc qu’il prenne un choix. Un choix plutôt facile à prendre, vu la quantité impressionnante d’avantages quant au support du futur siège de Sithis.

Il ne restait que quelques jours avant le moment donné au rendez-vous. Barban n’avait pu trouver des mercenaires lors du temps écoulé, mais celui-ci s’était préparé et était désormais armé jusqu’aux dents. Rassemblant ses affaires, il prit la mer à partir de son port en direction d’AzDreugi.

Les historiens ne relatent aucuns écrits sur les paroles dites lors de la conférence quelques jours avant le début de l’embarcation des soldats.

Uniquement quelques heures se sont écoulées après le départ des troupes de reconnaissances et Barban en faisait partie. Il partit avec Dovahdrim et le couple de Ban et Kyan Bathory. Ce qu’ils ne savaient pas, c’est que les nains d’AzDreugi, Firefly et l’ordre de Hati firent de même malgré les ordres du commandant en chef de cette expédition, Nicosm de Dhahab.

Il commençait à se faire tard et le soleil montrait ses derniers rayons de soleil. Plus loin à l’ouest, un orage approchait. La température était fraîche et la brise était rafraîchissante. C’est après plusieurs quinzaines de minutes que le groupe de quatre virent le grand pont reliant Sithis à la terre. Le paysage était époustouflant: des dizaines et des dizaines de torches illuminaient les remparts de la cité. Les bandits étaient bel et bien présents. Puis, Dovahdrim avertirent aux autres de ne plus faire de bruit, précisant qu’ils allaient accoster près du pont. C’était une idée absurde dans l’esprit de Barban, mais il n’avait pas l’expérience de guerre de son compagnon.

Il faisait désormais complètement noir et le silence nocturne envahit la contrée. Seuls les crépitements des torches et quelques bavardages étaient perceptibles. Tout cela semblait louche. Ils semblaient attendre quelque chose. Peu importait pour le Loup Suprême et celui-ci demande aux autre de le suivre par le biais des signes. Ils se rendirent sur le bord des murs, là où de nombreuses plantes recouvraient sa paroi. Soudain, le son d’un cor retentit à l’intérieur des murailles. Une flèche enflammée décocha en direction du pont afin d’éclairer le tout. Ce que les quatre éclaireurs virent les mirent bouches-bée. Une centaine de nains se ruaient vers la porte principale. Ils attaquaient ! Afin de faire un bilan de la situation, Dovahdrim nous envoya inspecter tous les murs. Avec sa magie,  l’elfe se téléporta afin d’avertir Nicosm.

Barban courait à toutes jambes, sachant qu’il ne fallait perdre aucun instant. Arrivé de l’autre côté de l’île, il vit des dizaines de navires de toutes les grandeurs. Ces navires affichaient l’étendard de Firefly, de Hati ou encore de groupes de mercenaires. Au final, l’assaut était lancé. L’homme aux cordages retourna à vive allure là où les quatre compagnons s’étaient séparés.

Dovahdrim était revenu et il bavardait avec Flocky, le roi nain. Ils établissaient une stratégie afin de diminuer les pertes dans les rangs alliés. Barban relata ce qu’il vit et Dovahdrim lui sourit en lui expliquant qu’il le savait déjà. Il pointa en direction de l’autre côté du pont et le reste des troupes se massaient pour le siège. Puis, le Loup Suprême lui demanda de le suivre et ils grimpèrent la végétation sur le mur. Ils allaient percer les défenses ennemies. Ban et Kyan avaient déjà quelques mètres d’avance.

Les quatre soldats attaquèrent de toute leur puissance afin de se rendre aux portes. Un autre homme les rejoignit et fonça dans le tas de bandits. Cela permit aux attaquants d’ouvrir les portes. La marée de soldats dévasta la cité de ses bandits qui devinrent de simples bétails prêts à être tranchés en deux. Il fallut une nuit entière pour se débarrasser de tous les défenseurs. Barban était exténué, mais il ne voulait pas repartir les mains vides. Il partit donc à la recherche de trésors. Ce qu’il trouva était fort intéressant, soit: une lame hors du commun semblable à une épée recourbée, une quantité impressionnante d’or et quelques gemmes d’enchantement.

L’homme aux cordages s’endormit peu après avoir rassemblé son butin. Quelques heures plus tard, Elios le réveilla. Flocky, Dovahdrim et Nicosm se tenaient près de lui. Ils le félicitèrent tous et bavardèrent quelques minutes. Satisfaits, les vainqueurs repartirent chez eux. La renommée de Barban était lancée.


--

Sixième mois

J’ai terminé la construction de la taverne ainsi que d’une maison. De plus, une première portion de la muraille s’est achevée. Grâce à cela, la frontière entre la Cité-haute ainsi que de la Basse-ville est désormais délimitée. Je peux désormais m'attaquer aux routes et aux autres bâtiments.

Un certain Chargon est arrivé de l'ouest. Il est habillé de vêtements épais et il a une peau plutôt trop blanche pour un humain. Étrange ! Il m'a proposé de construire un monument sur la colline près du capitole. Pourquoi pas ? Dans le pire des cas, je peux toujours modifier sa construction s'il n'est pas assez talentueux dans le domaine de la construction architecturale.

Huitième mois

Des canaux sont creusés pour le quartier industriel. Le reste des murs sont prédéfinis et il ne reste plus qu'à finir le reste de la haute ville. Tout cela avance vite, mais pas assez. Orynn Kayga, N'an Yanoi et Steven ont rejoint la République de l'Hydre. Je suis content que mon travail ne soit pas inutile ! Chargon a terminé le bâtiment, il ne reste plus qu'à aménager l'intérieur. Ces multiples services lui ont permis d'accéder au titre de conseillé de la cité. D'ailleurs, je n'ai pas vu Orynn depuis plus d'une semaine… j'espère qu'il reviendra. Son travail pour le tunnel menant Honoros à CastelRoy était remarquable! Il ne manque plus qu'à installer les rails.

Un autre souvenir! L'Orc se nommait Gûdaash et il était en haute estime dans cette fameuse ville. C'est encore vague, mais je crois qu'il faisait partie d'un ordre ou d'une secte... je n'en suis pas sûr. Mon mentor Mu'hû en faisait tout autant partie. De plus, je me rappelle que la seule exception à la règle au niveau vestimentaire était moi-même. J'étais d'ailleurs le seul à sortir hors du quartier général. Je commence peu à peu à comprendre le rôle que j’avais. Pour l’instant, je crois que j’étais simplement messager entre plusieurs quartiers généraux de cette même secte.

Neuvième mois

Les plans pour les constructions de l'île sont achevés. Je dois encore faire des prototypes pour la Basse-Ville, mais je crois que j'ai trouvé un style architectural de maisons et de commerces plutôt original. Je vais me pencher là-dessus. D’ailleurs, j’ai prévu la colonisation du Sud d'Avhelen. Je construirai deux villages portuaires au Sud de l'île sous la bannière de la République et je concéderai des parcelles pour de futures guildes sous ma protection. J'espère que ce projet permettra à un plein développement économique et social dans les régions chaudes de cette magnifique contrée !

--


Le voyage


Je suis parti en voyage pendant quelques mois... Je n'aurais pas dû. Par où suis-je allé? Au sud. Dans des régions jusqu'alors inexplorées, hostiles et sauvages. Le pouvoir me montait à la tête, il fallait que je me repose. Construire, construire, construire… assez ! Il fallait que je prenne une pause. Peu importe combien de temps, j'étais simplement assuré de revenir. Le premier mois était paisible, sans situations problématiques. La région au sud d'Avhelen est gouvernée par plusieurs mesquins royaumes, majoritairement pacifiques. J’ai d’ailleurs rencontré plusieurs de ces chefs d’États et ils me considéraient comme un être de classe supérieure. Pourquoi ? Ma République n'est même pas assez forte pour se constituer d’une armée ! Ils ne le savent pas, mais ces mesquin-rois sont plus puissant que la majorité des civilisations au sein d'Avhelen.

Le deuxième mois était un peu plus difficile; j'y vivais des situations banales, mais pourtant si importantes à ma survie. La faim me rongeait l'estomac. Où j’étais, il n'y avait plus de civilisation, ou du moins beaucoup moins. Enfin bref, je crois avoir déjà vécu pire, si seulement mes souvenirs pouvaient revenir en sa totalité... J'étais dans une forêt tropicale, là où la vie grouillait sans cesse. J'y entendais tous les oiseaux du monde ainsi que tous les moustiques. Fichu insectes ! Pendant la traversée de cette forêt, toujours dans la famine, j'y aperçus un petit arbre décoré de jaune. Un bananier ! Jamais je ne pensais être si content de trouver ces fruits. Après tout, c'est l'aliment de survie par excellence!

Plus je m'approchais du troisième mois, plus les dangers arrivèrent. Encore en pénurie de nourriture, sans abris et plus aucune torche. La prochaine nuit sera très mouvementée. Quand est-ce que les singes sont dangereux ? Ah oui, lorsqu'ils ont faim. Une horde de macaques enragés m'attaquèrent durant la nuit. Leurs cris aigus et puissants me transpercèrent les oreilles jusqu'au saignement. Au final, mon problème avec les torches devint un avantage, puisque je semblais remarquer que ces singes ne me suivaient que par le son que je produise. Mes yeux adaptés à la nuit, je me cachai dans un buisson. J’observai les singes continuer leur route, toujours aussi enragés. En sortant du buisson, je sentis des picotements sur ma peau. Mince ! De l'herbe-à-pique ! Ces plantes sont tellement rares en Avhelen que j'en ai oublié l'existence.

Troisième mois. Les picotements devinrent des brûlures. Ça devient de pire en pire, il faut que je me soigne. Au moins, j'étais sorti de la forêt. L'environnement était plus docile, mais plus chaud. Le soleil illumine de plus bel pendant plus de la moitié d'une journée, par ici. Ne pleut il dont jamais ? J'ai soif… je ne vois que des prairies et des herbes hautes partout. J'ai si soif… Soudain, j'entendis un bruit plutôt familier. Un chariot ! Probablement un marchand, on ne sait jamais ! Je commençai à courir vers le son de cette carriole à l'aveuglette, puisque ces fichus herbes me cachent la vue. Je n'aurais pas dû. Ce sont des mercenaires démoniaques ! Que font-ils ici et en pleine journée ? Je me suis mis à fuir, les flèches sifflant tout près de mes oreilles. Je couru. Je couru jusqu’à ce que le vide m’emporte. Me voilà désormais en train de tomber dans une caverne verticale. Malgré la chute, je déduisis que cette caverne ne semblait pas si naturelle que ça. La chute semblait si longue, pourtant elle ne prit que quelques secondes. J'entendis un craquement au niveau de ma jambe gauche, puis la noirceur m’envahit.

J'ai mal… je crois que ma jambe gauche est cassée. Ma peau est recouverte de plaques rouges, voir mauves... J'ai faim, j’ai soif, je n’ai que très peu dormi. Est-ce le destin qui me met vers la fin du voyage ? Le Mal m’enveloppe... Je pense à vous, tous ceux que j'ai rencontrés en Avhelen. Vous avez changé ma vie au plus grand point. Je vois une lumière… si réconfortante, si paisible…


La fin.


Barban se réveilla avec une impression d'étouffement, semblable à celle d’une noyade. Que s'est-il passé ? Tout semblait si obscur, mais si paisible à la fois. Étendu sur une sorte de lit construit sur une base en roche, le vieil homme se leva tranquillement, brouillé par ses pensées. Prenant une profonde inspiration, il put voir qu'il se trouvait dans une sorte de chambre sous terre. La seule source de lumière provenait des différents chemins que voyait l'homme aux cordages. Il ne se rendait pas compte, mais ce n'était plus lui. Le dirigeant de la République de l'Hydre n'est plus. Quelqu'un ou quelque chose a pris possession de son corps. Ce nouveau Barban n'a désormais plus d'émotions. Son journal de bord ?  Inutile. Mené d'une intuition hors du commun, le corps de celui-ci, toujours faible,  traina jusqu'à une sortie de cette caverne. Pendant le chemin, Barban passa dans un couloir bien sombre. Soudainement doté d'une vision nocturne plus performante qu'un chat, il put observer une table aussi longue que le tunnel. Des centaines et des centaines de fioles translucides étaient exposées. Il s'arrêta quelque secondes pour en observer une. Celle-ci étant la fiole qui entreposait l'âme de l'homme aux cordages. Ce n'était pas le nouvel occupant du corps qui fit arrêter le corps, mais l'inverse. Un corps est et sera toujours lié à son âme, n'est-ce pas ? À la sortie de cet antre caché par les hautes herbes, le Grand Marin retourna à CastelRoy.

Personne n'a rien vu. Le jeu d'acteur du nouvel hôte du corps de Barban était parfait. Il fit augmenter le pouvoir politique de Steven en le nommant Tête des affaires sociales de la République. Il tenta de faire des alliances improbables avec l'Ordre de Hati et la guilde marchande de Dhahab. Il est allé à tenter de faire une confédération avec le royaume d'Historia ! Tout était parfait, sauf une chose. Le corps de Barban. Durant quelques heures, l'âme qui posséda le corps de l'Hydre dormait. Le corps, toujours imbibé par la trace de l'âme de Barban, avoua l'échec de la République à Dovahdrim. Le taux d'émigration face au taux d'immigration était de plus en plus fort. Ce n'est que quelques semaines après que l'âme réalisa l'erreur que son corps a fait. Il décida de rencontrer le Loup Suprême à nouveau, à l'auberge du Taureau Bleu. C'est là que la fin de l'homme aux cordages se déroula. L'hôte du corps demanda à Dovahdrim de laisser des troupes de garnisons à CastelRoy le temps que quelqu'un arrive pour prendre sa place. Quelqu'un de plus fort. Un corps plus parfait. Meilleur que le prototype…

Si seulement les mémoires de Barban seraient revenu plus tôt, vous auriez pu savoir toute l'histoire..


Ainsi se termine le personnage de Barban, alias l'homme aux cordages.


Dernière édition par MrCravat le Ven 10 Fév - 1:50, édité 14 fois
avatar
MrCravat
Super-modérateur
Super-modérateur

Messages : 903
Date d'inscription : 16/06/2016
Age : 17
Localisation : Québec

Feuille de personnage
Nom du personnage: d'Ustengrad
Prénom du personnage: Marik
Race: Humain

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La légende de Barban, l'homme aux cordages.

Message par Dovahdrim le Lun 11 Juil - 23:15

J'adore j'adhère au log book mon gars !
avatar
Dovahdrim
Administrateur
Administrateur

Messages : 451
Date d'inscription : 29/05/2016

Feuille de personnage
Nom du personnage: Dara
Prénom du personnage: Calimacil Rana dit Dovahdrim
Race: Demi-Elfe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La légende de Barban, l'homme aux cordages.

Message par lalagshs le Lun 11 Juil - 23:35

Dovahdrim a écrit:J'adore j'adhère au log book mon gars !


Voleur d'expression XD
avatar
lalagshs
Joueur et SUPER actif !
Joueur et SUPER actif !

Messages : 527
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 15

Feuille de personnage
Nom du personnage:
Prénom du personnage:
Race:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La légende de Barban, l'homme aux cordages.

Message par lalagshs le Lun 11 Juil - 23:39

HRP
Bon bah la prochaine fois niveau ressource mais toi le doit dans l'œil !! XD
HRP
avatar
lalagshs
Joueur et SUPER actif !
Joueur et SUPER actif !

Messages : 527
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 15

Feuille de personnage
Nom du personnage:
Prénom du personnage:
Race:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La légende de Barban, l'homme aux cordages.

Message par MrCravat le Mar 12 Juil - 21:18

HRP
Ajouts de lignes au quatrième mois, lalagshs ça peut t'intéresser ! ;)
et aussi au huitième mois
HRP

Barban ouvrit son journal pour y écrire quelques notes en plus.
avatar
MrCravat
Super-modérateur
Super-modérateur

Messages : 903
Date d'inscription : 16/06/2016
Age : 17
Localisation : Québec

Feuille de personnage
Nom du personnage: d'Ustengrad
Prénom du personnage: Marik
Race: Humain

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La légende de Barban, l'homme aux cordages.

Message par lalagshs le Mar 12 Juil - 21:27

J'adore !!!
avatar
lalagshs
Joueur et SUPER actif !
Joueur et SUPER actif !

Messages : 527
Date d'inscription : 19/06/2016
Age : 15

Feuille de personnage
Nom du personnage:
Prénom du personnage:
Race:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La légende de Barban, l'homme aux cordages.

Message par Fabifire73 le Mar 19 Juil - 15:54

rien qu'a voir la présentation ca me fait penser a robinson crusoé: voila 8mois que je suis sur cette ile et mon compagnon a toujours le corps si huilé hmmm... ^^ Le prend pas mal ;p
avatar
Fabifire73
Joueur
Joueur

Messages : 78
Date d'inscription : 23/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La légende de Barban, l'homme aux cordages.

Message par Fabifire73 le Mar 19 Juil - 16:01

(ton histoire est géniale)
avatar
Fabifire73
Joueur
Joueur

Messages : 78
Date d'inscription : 23/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La légende de Barban, l'homme aux cordages.

Message par MrCravat le Mer 3 Aoû - 20:29

Rajout de la section "Le voyage"
avatar
MrCravat
Super-modérateur
Super-modérateur

Messages : 903
Date d'inscription : 16/06/2016
Age : 17
Localisation : Québec

Feuille de personnage
Nom du personnage: d'Ustengrad
Prénom du personnage: Marik
Race: Humain

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La légende de Barban, l'homme aux cordages.

Message par Dovahdrim le Mer 3 Aoû - 20:36

J'aime ce rajout !
avatar
Dovahdrim
Administrateur
Administrateur

Messages : 451
Date d'inscription : 29/05/2016

Feuille de personnage
Nom du personnage: Dara
Prénom du personnage: Calimacil Rana dit Dovahdrim
Race: Demi-Elfe

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La légende de Barban, l'homme aux cordages.

Message par MrCravat le Jeu 4 Aoû - 3:25

Comment pensez-vous que le voyage s'achèvera ? :)
avatar
MrCravat
Super-modérateur
Super-modérateur

Messages : 903
Date d'inscription : 16/06/2016
Age : 17
Localisation : Québec

Feuille de personnage
Nom du personnage: d'Ustengrad
Prénom du personnage: Marik
Race: Humain

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La légende de Barban, l'homme aux cordages.

Message par Usagi_Kuro le Jeu 4 Aoû - 13:09

J'adore, c'est très plaisant à lire, mais tu ne mentionne pas la bataille de Sithis ...je suis déçu.

Si tu meurs, vu ton talent d'écrivain, je risque de pleurer, alors ne range pas ta plume, je veux connaitre la fin !
avatar
Usagi_Kuro
Modérateur serveur
Modérateur serveur

Messages : 556
Date d'inscription : 19/05/2016
Age : 15
Localisation : Loin, très loin.

Feuille de personnage
Nom du personnage:
Prénom du personnage: Wylios
Race: Humain

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La légende de Barban, l'homme aux cordages.

Message par MrCravat le Jeu 4 Aoû - 14:42

Ah oui, j'avais oublié Sithis.. Ça vous fera attendre la suite du Voyage.. ^^
avatar
MrCravat
Super-modérateur
Super-modérateur

Messages : 903
Date d'inscription : 16/06/2016
Age : 17
Localisation : Québec

Feuille de personnage
Nom du personnage: d'Ustengrad
Prénom du personnage: Marik
Race: Humain

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La légende de Barban, l'homme aux cordages.

Message par MrCravat le Lun 8 Aoû - 21:03

Voilà, nouveau chapitre "La fin".
avatar
MrCravat
Super-modérateur
Super-modérateur

Messages : 903
Date d'inscription : 16/06/2016
Age : 17
Localisation : Québec

Feuille de personnage
Nom du personnage: d'Ustengrad
Prénom du personnage: Marik
Race: Humain

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La légende de Barban, l'homme aux cordages.

Message par Usagi_Kuro le Lun 8 Aoû - 21:24

Ah ouais, strange '-'
avatar
Usagi_Kuro
Modérateur serveur
Modérateur serveur

Messages : 556
Date d'inscription : 19/05/2016
Age : 15
Localisation : Loin, très loin.

Feuille de personnage
Nom du personnage:
Prénom du personnage: Wylios
Race: Humain

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La légende de Barban, l'homme aux cordages.

Message par Daryl le Mar 9 Aoû - 8:38

[HRP] Juste génial :3 Frnachement cette histoire est prenante ! [HRP]
avatar
Daryl
Joueur
Joueur

Messages : 65
Date d'inscription : 01/07/2016
Age : 18
Localisation : Haute-Garonne

Feuille de personnage
Nom du personnage: Kayga
Prénom du personnage: Orynn
Race: Dracan

Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/channel/UC9Jhl17jbhx-00N5pAGePMQ

Revenir en haut Aller en bas

Re: La légende de Barban, l'homme aux cordages.

Message par Vokkun le Jeu 25 Aoû - 6:02

HRP
Génial, très bien écrit et sympas de faire un résume de toute l'histoire de Barban, un plaisir à lire.
HRP
avatar
Vokkun
Joueur
Joueur

Messages : 24
Date d'inscription : 22/06/2016
Age : 19

Feuille de personnage
Nom du personnage:
Prénom du personnage: Vokkun
Race: Khajiit

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La légende de Barban, l'homme aux cordages.

Message par MrCravat le Ven 10 Fév - 1:37

Voici la nouvelle version de l'histoire de mon permier personnage sur le serveur, Barban. Je sais, c'est long, mais ça en vaut la peine ! Bonne lecture et ce serait apprécié de faire des remarques. :)
avatar
MrCravat
Super-modérateur
Super-modérateur

Messages : 903
Date d'inscription : 16/06/2016
Age : 17
Localisation : Québec

Feuille de personnage
Nom du personnage: d'Ustengrad
Prénom du personnage: Marik
Race: Humain

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La légende de Barban, l'homme aux cordages.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum