Chronique : Un jeu de main

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chronique : Un jeu de main

Message par baligrys le Mer 21 Déc - 22:24

Mourir, ce n'est qu'un commencement. Linos Koshwald devait mourir afin de repartir à zéro, ce ne serait qu'un renouveau pour lui. Après sept années de fuite à travers les Landes de Gerdank, une région au nord-ouest d'Avhelen, cette pensée était venue à l'esprit du jeune halfelin.
Pour ceux qui ne l'on jamais rencontré, Linos est un voleur de la pire espèce. La plupart volent pour survivre, d'autres encore volent pour rendre le monde plus juste, lui, ce qui lui fait plaisir c'est de voir les gens qui se pensent en sécurité perdre tous les biens, leur argent, leurs possessions les plus précieuses, et de les détruire sous leurs yeux pour le plaisir de les voir souffrir. Quelquefois seulement, il garde une ou deux babioles qu'il convoite particulièrement; malheureusement, il avait volé une fois de trop.
Le comte de Tarin, un forgeron devenu marchand d'armes et d'armures international grâce à la qualité de son orfèvre, possédait une épée grandiose forgée dans la lave la plus infernale et l'or le plus vil, on l’appelait le Linceul, le dernier vêtement. Linos, bien sûr, dans son orgueil crû qu'il put voler la lame, et bien sûr, il avait raison.
Seulement le comte de Tarin afin d'énormes moyens, et lança un bataillon entier de sa garde personnelle à la poursuite du semi-homme. Et donc, après 7 ans que la jeune voleur fuyait au plus loin, il lui vint cette pensée : il devait mourir.
Le soir du jour de Gandar, au soleil couchant, Linos arrivait au Port de Grandporte à la frontière Nord d'Avhelen. Ce soir là, un navire de transport marchand de la compagnie apatride partait pour Amaria, chargé de souffre et de poudre, ainsi que du bois de Genévrier en grande quantité, malgré la présence de garde en grand nombre, Linos usa de ses talents de voleur, son agilité et sa ruse afin de monter à bord. Il s'engouffra dans la cale du navire, cherchant une salle en particulier. Les marins étaient encore au bar en train de se préparer au périple, seul le capitaine gardait le navire. Linos finit par trouver la cabine du capitaine. Alors, que ce dernier surveillait les détails du départ, l'halfelin se faufilât derrière lui et mis sa lame de poignard sous son coup. Il lui ordonna de fuir le navire et d'avertir les gardes.
Lorsque les troupes de Tarin et de Grandporte arrivèrent, il était trop tard. Tandis que les soldats descendaient au port, une explosion se fit ressentir. Le navire avait été réduit en cendres par sa cargaison. Personne ne retrouva Linos et on conclu que l’incendie avait eu lieu à cause d'une lanterne qui serait tombée dans la cale. On conclut à la mort de l'halfelin et à la destruction du Linceul. Linos était mort.

Pourtant, il ya quelques jours, à l'auberge du Vent du Nord, un voyageur de petite taille, vêtu d'une cape sombre et abîmée, a loué une chambre. Une seule chose retenait l'attention chez l’étranger, une éclat doré sortant de son bagage...
avatar
baligrys
Joueur
Joueur

Messages : 95
Date d'inscription : 07/12/2016
Age : 17
Localisation : Touraine

Feuille de personnage
Nom du personnage: Lokh'tar
Prénom du personnage: Ergol
Race: Orc

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum